Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Les antennes de la CCDH manifestent dans toute la France contre les abus psychiatriques


La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme organise une journée nationale contre les abus psychiatriques le samedi 15 juin 2013, où toutes les antennes françaises de l'association organiseront plusieurs manifestations dans les plus grandes villes de France.


Nous avons été témoins de la polémique autour du nouveau DSM (manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux). Il est maintenant évident que des comportements et émotions humaines sont redéfinis en tant que « trouble mental » et que cela peut entrainer de faux diagnostics psychiatriques ainsi que des prescriptions abusives de médicaments parfois dangereux.

 

De nombreuses autorités remettent aujourd'hui en question le trouble de l'hyperactivité, maladie de plus en plus en vogue en France et dans le monde. De nombreux enfants, qu'ils soient agités, inattentifs, en difficulté scolaire ou encore bruyants, sont diagnostiqués hyperactifs et reçoivent presque systématiquement une prescription de psychotropes.

 

Le médicament le plus souvent préconisé est le méthylphénidate, connu sous le nom commercial Ritaline. Voici quelques uns des nombreux effets secondaires que nous pouvons trouver sur la notice : pensées suicidaires, changements de la personnalité, hallucinations, crise cardiaque avec risque de mort subite, spasmes musculaires impossibles à contrôler, tension artérielle très élevée et convulsions sévères, dépendance, comportements et pensées anormaux, absence de sentiment ou d'émotion, tentative de suicide. Cette drogue est pourtant autorisée à être prescrite aux enfants dès l'âge de 6 ans.

 

A coup de marketing financé par les laboratoires pharmaceutiques faisant la promotion du trouble de l'hyperactivité et du médicament associé, nous assistons aujourd'hui à une augmentation de diagnostics et de prescriptions. En 5 ans, il y a eu une augmentation de 83% de consommateurs de méthylphénidate, et une augmentation de 114% chez les moins de 20 ans. L'âge médian des consommateurs est passé de 15 ans à 13 ans.

 

Ce phénomène est inquiétant. Nous n'assistons pas à une épidémie d'hyperactivité, mais à une imposture psychiatrique mettant en danger des milliers de jeunes consommateurs. Il faut informer la population sur ce soi-disant trouble psychiatrique et les traitements conseillés.

 

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme dénonce depuis près de 40 ans en France les abus de la psychiatrie. L'association reçoit chaque semaine de nombreux témoignages de victimes et de familles.

 

Pour plus d'informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez-nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou par email à ccdh@wanadoo.fr.  




Lundi 28 Décembre 2015
Lu 445 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: