Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Les antidépresseurs remis en question


L'efficacité des antidépresseurs est remise en question.
Plusieurs médicaments psychiatriques sont aujourd'hui sur la sellette à cause de leurs dangereux effets secondaires.
La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme dénonce les dangers des drogues psychiatriques. Une manifestation aura lieu le samedi 30 juillet 2011 à Paris.


Une étude britannique a récemment remis en cause les neuroleptiques et les antidépresseurs dans le traitement de la démence. Le Professeur Banerjee, en charge de cette étude, montre que deux antidépresseurs les plus prescrits pour des patients atteints de démence n'apportent pas de bénéfice, tout an causant des effets secondaires.

La situation actuelle en France est encore plus inquiétante.
Les Français sont les plus gros consommateurs de médicaments psychiatriques en Europe.
Plus de 6 millions de Français prennent des antidépresseurs.
Cette consommation trop importante de psychotropes coûte environ 1 milliard d'euros par an à l'Assurance-Maladie.

Pourtant l'usage de ces médicaments peut être dévastateur.
L'AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) surveille actuellement une dizaine de psychotropes sur le marché, comme le Stablon, le Cymbalta, le Zyprexa, le Stilnox, ou encore la Ritaline. Compte tenu des dangereux effets secondaires que ces médicaments peuvent entraîner, ils pourraient être prochainement retiré du marché.

Malheureusement, de nombreux autres médicaments psychiatriques aujourd'hui sur le marché représentent un risque important.
Le Prozac par exemple, peut avoir comme effets secondaires : agitations, hallucinations, anxiété, convulsions, troubles sexuels, hémorragies, comas, suicide, etc.
Le Zoloft peut entraîner : agressivité, anxiété, confusion, hallucination, troubles de la vision, troubles de l'humeur, coma, comportement suicidaire, etc.

Les effets délétères de ces drogues doivent être révélés, et les médicaments dangereux doivent être retirés du marché au plus vite.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme dénonce depuis des dizaines d'années les dangers des drogues psychiatriques. L'association sensibilise chaque semaine des centaines de citoyens dans toute la France.

Pour plus d'informations, visitez le site de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr



Lundi 28 Décembre 2015
Lu 667 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: