Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Les enfants, un marché porteur pour les psychiatres


Manifestation de la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme le samedi 24 septembre à Paris pour dénoncer les prescriptions abusives de psychotropes chez les enfants.
De nouveaux troubles psychiatriques infantiles ont vu le jour, étiquetant ainsi un grand nombre de jeunes « malades » et les soumettant à des traitements médicamenteux lourds.


De plus en plus d'enfants dans notre société sont considérés sujets à des troubles mentaux. Les raisons peuvent être diverses : comportement trop agité ou trop bruyant, difficultés scolaires, esprit rêveur ou créatif, etc.
Mais ces caractéristiques représentent la nature même des enfants.
Leurs différents comportements peuvent avoir de nombreuses causes. L'éducation, l'environnement familiale ou scolaire, l'alimentation, ou encore des maladies physiques peuvent avoir pour conséquences des modifications dans le comportement d'un enfant. Il n'est pas pour autant malade et ne nécessite en aucun cas un traitement psychiatrique.

A la génération précédente, les maladies psychiatriques n'avaient pas encore été inventées, et les enfants n'étaient pas traités avec des médicaments. Ça ne leur a pas empêché de grandir correctement et d'évoluer au sein de notre société pour devenir aujourd'hui des adultes et des citoyens respectables.

Les parents d'aujourd'hui sont de plus en plus inquiétés par les professeurs, les assistants sociales ou les médecins concernant l'attitude de leur enfant. Soucieux de leur santé, ils acceptent de faire suivre à leur enfant des traitements sans être correctement informés.

Résultat : 63 000 adolescents et 21 000 enfants consomment des antidépresseurs. 9 000 enfants ont pris de la Ritaline en 2009.

Ces médicaments sont dangereux et peuvent entraîner de graves effets secondaires tels que des hallucinations, de l'agressivité, des pensées et comportements suicidaires, etc. (Source : Dictionnaire Vidal)

Les psychotropes représentent un plus grand danger lorsque les consommateurs sont en bas âges.
Les parents et les enseignants sont certes plus tranquilles avec des enfants drogués et inertes, mais cela ne représente aucunement une guérison.
D'ici quelques années les traitements auront certainement augmentés, et ces enfants seront devenus des zombies dépendants de leurs drogues psychiatriques.

Les psychiatres touchent un public de plus en plus large dans la société. Ils droguent des personnes de plus en plus tôt, se créant ainsi un grosse clientèle sur le long terme. Un marché de plusieurs milliards d'euros est ainsi assuré.

Les enfants sont les citoyens de demain. Il est vital de les protéger de ce fléau psychiatrique.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme dénonce les abus psychiatriques depuis plus de 35 ans en France. En tant qu'association, nous sommes témoins de ce phénomène de société. Des centaines de parents nous appellent pour obtenir de l'aide et des renseignements pour leurs enfants. Grâce à son travail d'information, la CCDH a sauvé de nombreuses familles des traitements psychiatriques.

Pour plus d'informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr



Lundi 28 Décembre 2015
Lu 538 fois

Communiqués de presse | Spots d'information | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: