Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Notre santé menacée par un projet de loi


Le samedi 26 février 2011 de 14h à 15h sur la Place Edmond Michelet à Paris (en face du Centre Pompidou), la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme organise une manifestation pour dénoncer les dangers des traitements psychiatriques. Alors que certains psychotropes sont aujourd'hui sous surveillance de l'agence française des médicaments, le gouvernement pourrait voter une loi obligeant n'importe quel citoyen à suivre un traitement à domicile.


Des représentants de la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme se réunissent pour dénoncer les dangers des traitements psychiatriques.
Ces traitements, le plus souvent médicamenteux, peuvent entraîner des effets dangereux.

La France est le plus gros consommateur de médicaments psychiatriques en Europe.
Plus de 246 millions de boîtes de psychotropes ont été vendues en 2008 (source : AFSSAPS).
Des enfants, personnes âgées, ou encore des femmes enceintes prennent ce genre de médicaments.

Une dizaine de ces psychotropes sont aujourd'hui sous la surveillance de l'AFSSAPS, agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Parmi eux, des antidépresseurs tels que le Valdoxan ou le Stablon, des psychostimulants tels que la Ritaline ou le Concerta, etc.
Certains de ces psychotropes entraînent des hallucinations, délires, comas, ou encore des comportements et pensées suicidaires (source : dictionnaire Vidal).

La CCDH dénonce depuis de nombreuses années les dangers de ces médicaments psychiatriques.

Aujourd'hui la santé des Français est menacée.

Dans quelques semaines, les parlementaires pourraient voter une loi mettant en place des soins psychiatriques sous contrainte à domicile pour toute la population.

N'importe quel citoyen, ayant un passé psychiatrique ou non, pourra être forcé de prendre des drogues psychiatriques chez lui. S'il refuse son traitement, il pourra être interné de force.

Cette mesure est contraire à nos libertés fondamentales. Elle risquerait de mettre toute la population française sous camisole chimique. De nombreuses personnes pourraient être victimes des effets secondaires dangereux des médicaments psychiatriques.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme demande que les traitements psychiatriques sous contrainte soit retirés du projet de loi.
Depuis plusieurs mois, la CCDH fait signer une pétition contre ces traitements obligatoires. Des milliers de personnes dans toute la France ont apporté leur signature.

Pour plus d'informations, visitez le site de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70, ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr.
 



Lundi 28 Décembre 2015
Lu 1057 fois

Communiqués de presse | Spots d'information | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: