Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Nouveau suicide en hôpital psychiatrique


Suite au suicide d'un meurtrier présumé en hôpital psychiatrique, la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme organise une manifestation le samedi 31 août 2013 à Paris pour dénoncer les dangereux effets des traitements psychiatriques.


Olivier Ruiz était suspecté d'avoir tué sa femme et sa fille de 11 ans à l'arme blanche en avril dernier. Il avait été retrouvé après les faits endormi sous l'emprise de l'alcool et de médicaments, puis avait été transféré à l'hôpital psychiatrique Sainte-Marie à Nice. Il s'est suicidé quinze jours après, le 13 août 2013.

 

Double homicides, suicide suite à des pilules et traitements psychiatriques, cela ressemble étrangement aux autres tueries sanglantes dont nous avons été témoins, que ce soit en France ou ailleurs. .

 

Il est aujourd'hui de plus en plus reconnu que les médicaments psychiatriques peuvent entraîner de graves effets secondaires. Nous retrouvons dans les notices des boîtes de médicaments, ou encore dans le dictionnaire Vidal, les effets suivant : agressivité, violence, hallucinations, trouble de l'humeur et de la personnalité, comportement suicidaire, etc.

 

Beaucoup de faits-divers nous montrent que les criminels étaient sous l'emprise de telles drogues. Mais à cause de certaines expertises psychiatriques reconnaissant les coupables irresponsables pénaux, la justice ne peut faire son travail.

 

Le suspect Olivier Ruiz aurait dû rester entre les mains de la justice au lieu d'être placé en psychiatrie. Ainsi il ne serait peut-être pas mort aujourd'hui, et il aurait pu être jugé et condamné pour ses actes.

 

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme dénonce depuis près de 40 ans en France les abus de la psychiatrie. L'association reçoit chaque semaine de nombreux témoignages de victimes et de familles.

 

Pour plus d'informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez-nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou par email à ccdh@wanadoo.fr.  




Lundi 28 Décembre 2015
Lu 625 fois

Communiqués de presse | Spots d'information | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: