Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques

sous contrainte

CCDH a récolté une liste

de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire

la déclaration

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !







Près de 30 manifestations en France pour dire stop aux abus psychiatriques !


Des manifestants de la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme se sont mobilisés le samedi 24 mars 2012 pour dénoncer les abus psychiatriques. Au total, près de 30 manifestations ont été effectuées dans toute la France, sensibilisant ainsi des milliers de personnes dans le pays.
Que ce soit le nombre d'internements sous contrainte effectués, l'administration d'électrochocs ou la prescription de médicaments psychiatriques, la France est l'un des rares pays où l'on voit autant d'abus. Il faut que cela cesse !



Près de 30 manifestations en France pour dire stop aux abus psychiatriques !
Plus de 72 000 internements sous contrainte sont effectués chaque année en France, ce qui est trois à quatre fois plus qu'au Royaume-Uni, en Espagne, ou en Italie.
Ces personnes peuvent être saisies à leur domicile, ligotées, maltraitées, droguées, soumises à d'innombrables électrochocs, etc... tout cela de force et sans respect de leurs droits fondamentaux, sous couvert de « santé mentale ».

Ces internements sont effectués soi-disant pour prévenir d'un danger éventuel de la personne pour elle-même et pour les autres. Mais le réel danger arrive dès l'entrée en milieu psychiatrique, et peut se poursuivre longtemps après.

En effet, les médicaments psychiatriques sont susceptibles d'entraîner de graves effets secondaires tels que de la violence, de l'agressivité, des changements d'humeur et de comportement, du suicide, etc.

Pourtant, ces drogues sont administrées à tout va dans les établissements psychiatriques et par le médecin de famille. 1/3 de la population française a pris un médicament psychiatrique au moins une fois dans sa vie. Les Français sont les plus gros consommateurs de psychotropes au monde.

La plupart des personnes qui entrent en psychiatrie ne sont pas guéries mais détruites, transformées en zombies sous les puissantes doses des drogues, et victimes des leurs nombreux effets secondaires.
Toute personne peut être victime d'abus psychiatriques : homme, femme, enfant, personne âgée, etc.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme existe depuis 1974 en France pour dénoncer les violations des Droits de l'Homme en psychiatrie. L'association est contactée chaque semaine par des familles et des victimes d'abus psychiatriques.

Pour plus d'informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr.

Près de 30 manifestations en France pour dire stop aux abus psychiatriques !


Mercredi 28 Mars 2012
La CCDH
Lu 16569 fois



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Devenez membre

Soutenez l'association

Cotisation annuelle: 50€


Montrez-les à vos collègues de travail et aux membres de votre famille pour les mettre en garde contre les traitements nuisibles de la psychiatrie.

Il vous fournit non seulement les outils dont vous avez besoin pour expliquer le problème des drogues psychotropes, mais vous montre également ce qui peut être fait à ce sujet.


Abonnez-vous au Déchaîné

CCDH est sur les réseaux sociaux
Facebook
YouTube