Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Un congrès psychiatrique menace la santé de nos enfants


La CCDH manifestera à l'ouverture du Congrès de l'encéphale le mercredi 20 janvier 2016 de 14h à 15h30 Porte Maillot à Paris, pour protester contre le lobbying psycho-pharmaceutique visant à mettre encore plus d'enfants et d'adolescents sous camisole chimique.


Ce congrès psychiatrique arrive au lendemain d'un essai clinique mené par le centre de recherche privé Biotrial, pour le compte du groupe pharmaceutique portugais Bial. La molécule testée en tant que traitement contre les troubles de l'humeur et l'anxiété vient de faire un mort dimanche dernier et cinq autres personnes ont été hospitalisées.

 

Dans la même semaine, un professeur a entraîné dans une avalanche mortelle deux de ses élèves âgés de 16 ans et un skieur de 56 ans. L'enseignant était sorti en novembre d'un séjour en hôpital psychiatrique et prenait un lourd traitement, notamment des antidépresseurs et des stabilisateurs d'humeur.

 

De plus en plus d'études remettent en cause l'efficacité et soulèvent la dangerosité des traitements psychiatriques. De nombreux faits-divers sont commis par des personnes sous l'emprise de tels traitements.

 

Les conséquences désastreuses de la psychiatrie et de ses traitements sont trop présentes dans notre société. Aujourd'hui, les psychiatres s'en prennent à une nouvelle cible, vulnérable mais très lucrative : nos enfants.

 

Ce congrès psychiatrique, soutenu par plusieurs laboratoires pharmaceutiques présents eux aussi à l'évènement, feront la promotion de nouveaux "troubles" et "traitements", ouvrant la porte à un marché encore plus large et plus rentable.

 

Que ce soit pour des problèmes scolaires, une malnutrition ou des jeux vidéos trop fréquents, les psychiatres proposent des pilules dès le plus jeune âge. Certains sont même drogués dans le ventre de leur mère.

 

Ce nouveau marché est suceptible de rapporter des millions d'euros à la psychiatrie et aux laboratoires pharmaceutiques. Mais à quel prix ? Rappelons que les effets secondaires des psychotropes peuvent être dévastateurs : agitation, nervosité, violence, hallucinations, troubles cardiaques, comportements suicidaires, etc.

 

Les parents et le grand public doivent être conscients de ces risques. C'est pour cela que des membres de la CCDH se réuniront à l'ouverture du Congrès de l'Encéphale mercredi après-midi.

 

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme est une association créée en 1974 en France pour dénoncer les abus psychiatriques et faire respecter les droits de l'Homme en psychiatrie. Nous sommes contactés chaque semaine par des familles et des victimes d'abus.

 

Pour plus d'information, contactez la CCDH au 01 40 01 09 70 ou à ccdh@wanadoo.fr , ou visitez notre site internet www.ccdh.fr




Mardi 26 Janvier 2016
Lu 1238 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné Edition Spéciale n°2

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: