Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Une nouvelle cible


Les enfants, la nouvelle cible des psychiatres.


Données françaises et internationales, revue de presse :

Selon les chiffres révélés par la société CELTIPHARM, se fondant sur l’analyse des ventes de plus de 3.000 pharmacies, en 5 ans, une augmentation de 70% des ventes de boîtes de Ritaline, a été constatée en France (mars 2008 : 283.700 boites ; mars 2013 : 476.900 boites).
Le nombre d’utilisateurs de Ritaline a bondi de 83% en 5 ans et de 114% chez les moins de 20 ans.

D’après l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), plus de 10% des prescriptions de psychostimulants (Ritaline, Quazym, Concerta) ont été rédigées illégalement par des médecins généralistes. 

Des experts mettent en garde contre une définition étendue de l'hyperactivité et des troubles du déficit d'attention chez les enfants qui risque de conduire à un surdiagnostic et un surtraitement potentiellement dangereux, dans la revue médicale British Medical Journal (BMJ). La mise en garde intervient alors que le nombre de patients traités pour cette pathologie a très fortement augmenté ces dernières années dans la plupart des pays occidentaux. Selon les auteurs de l'article, leur nombre a doublé chez les enfants et quadruplé chez les adolescents au Royaume-Uni entre 2003 et 2008 et a augmenté de 73% en Australie entre 2000 et 2011. Il a également doublé aux Pays-Bas entre 2003 et 2007 et augmenté de façon continue aux États-Unis entre 1996 et 2008, essentiellement chez les adolescents de 13 à 18 ans. (RTL.fr 06/11/2013)

Sept mois avant de mourir, le célèbre psychiatre américain Leon Eisenberg, inventeur du  «TDAH» (Trouble de déficit de l’attention/hyperactivité) avoue qu’en réalité, il s’agit d’une maladie entièrement fabriquée.
(Horizons et débats   2012   N°8 - 27 février 2012   - Source : Blech, Jörg: Schwermut ohne Scham. in: Der ¬Spiegel, n° 6, le 6/2/12, pp. 122–131, p. 128)

- "Les enfants sous antidépresseurs ont 1,89 fois plus de risques de devenir suicidaires" Etude de la FDA annoncée dans 20' le 25.08.04

- 12% des enfants de 6 ans ont déjà reçu un traitement psychotrope.

- "A l'âge de 3 mois, 7 nourrissons sur 100 ont déjà reçu des somnifères ou des sédatifs. Au 9ème mois, 16% en consomment régulièrement" Magazine Maman Mars 2003, d'après le livre "Elever bébé" par Marcel Rufo et Christine Schilte

- 14% des filles de 16 ans prennent des médicaments psychotropes. Ce chiffre est de 10% chez les garçons. (27 février 2003)

 





Jeudi 27 Novembre 2014
Lu 7320 fois

Actualités | CCDH | Publications | Nos actions | En savoir plus | Internements psychiatriques | Electrochocs | Les enfants et la psychiatrie | Criminels et psychiatrie | L'histoire de la psychiatrie | Newsletter | Télévisions | Presse écrite | Radios | Statistiques



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné Edition Spéciale n°2

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: