CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH
Actualités

Témoignage d'une maman en dépression post-partum internée abusivement en psychiatrie - 17/11/2020

En mai 1996, je suis hospitalisée au sein du service de Médecine Générale à l’Hôpital de Saint Germain en Laye à la suite d’une overdose médicamenteuse. J’ai déjà été hospitalisée plusieurs fois pour le même motif, la première fois ayant eu lieu en novembre 1995. A cette époque, je suis épuisée. Je m’occupe seule de mes deux enfants, le papa étant très occupé professionnellement, y compris le week-end. Mon second fils a un peu plus de deux ans. Ma grossesse a été compliquée, hyper-tension dès le premier mois. L’accouchement a été provoqué un mois avant le terme et mon retour à la maison, seule, avec mes deux fils fut très compliqué. Aujourd’hui, je pense que l’on m’aurait très vite diagnostiqué un burn-out maternel mais dans les années 90, les psychiatres, que l’on fait consulter...

Témoignage d'une victime d'abus psychiatriques au CMP de l'Hôpital Redon-Carentoir - 11/11/2020

​Je tiens à témoigner de mon expérience vraiment lamentable au sein du CMP de l’hôpital de Redon -Carentoir et des effets catastrophiques des antipsychotiques. Il y a près de deux ans, suite à une consultation dans ce Centre médico-psychologique (CMP), un médecin, ne sachant pas trop quel diagnostic poser, m' a proposé d’être hospitalisé 8-10jours pour être suivi ''à fond'' et voir comment je me comportais. Au final j'y suis resté 80 jours pour sortir ''à ramasser à la petite cuillère'' avant d’être envoyé en hôpital de jour pendant 6 mois ...   Arrivé à l'unité, on m'annonce que, si je suis là, c'est que je suis malade et qu'il faut accepter la maladie. Très bien, reste à définir laquelle... Ensuite je revois ce médecin qui était quand même assez ''gauche'', qui ne savait pas trop...

Près de 7 000 décisions de justice annulant des mesures de soins psychiatriques forcés ont été rendues en 2017 ! - 24/10/2018

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme (CCDH) alerte les pouvoirs publics quant aux chiffres alarmants d'internements sous contrainte, rendus par le Ministère de la Justice. La Direction des affaires civiles du Ministère de la justice vient de communiquer à la CCDH les statistiques des contrôles judiciaires des mesures d’hospitalisations psychiatriques sans consentement pour l'année 2017. Sur le total des décisions rendues par le Juge des Libertés et de la Détention en 2017 (74 929), 6.991 décisions de mainlevées ont été rendues, ce qui signifie que près de 7.000 personnes ont été abusivement hospitalisées sous contrainte en psychiatrie en 2017.   Ces statistiques démontrent également que depuis l'instauration des mesures d'hospitalisation en cas de péril imminent en...

Maltraitance au Centre Psychothérapique de Laxou : manifestation contre les abus psychiatriques ce samedi devant l’hôpital - 11/09/2018

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme manifestera devant les portes du Centre Psychothérapique de Laxou le samedi 15 septembre entre 11h et 11h45 afin de dénoncer les traitements inhumains et dégradants pratiqués au sein de l'établissement. En janvier 2017, France bleu annonçait qu'une famille de la ville de Nancy attaquait en justice cet établissement et pour cause, un patient du Centre psychothérapique avait été admis aux urgences dans un état inquiétant à la suite de trois semaines d'isolement. La sœur du patient témoigne que : « Suite à une erreur de dosage de traitement, survenue le mois dernier, il a fait une rechute entraînant des épisodes psychotiques. Il a donc été mis à l'isolement pendant trois semaines, trois semaines sans contact extérieur, sans que...

Condamnation en appel d'un médecin du Centre Hospitalier Sainte-Marie à Nice pour la mort d'un patient - 04/07/2018

La Commission des Citoyens pour les droits de l'Homme (CCDH) alerte les autorités suite à la condamnation en appel d'un médecin de l'hôpital psychiatrique de Sainte-Marie à Nice. Ce médecin avait été relaxé lors du procès devant le Tribunal correctionnel de Nice et le parquet avait interjeté appel. Le médecin a finalement été condamné à un an de prison avec sursis et mise à l'épreuve pendant deux ans ainsi que 10.000 euros d'amende par la Cour d'Appel d'Aix-en-Provence. Quant à la condamnation de l'interne en psychiatrie par le Tribunal correctionnel de Nice, la Cour d'appel a confirmé la peine de six mois de prison avec sursis.   Rappel des faits : Olivier Gandolfo est décédé fin 2013 à l'âge de 21 ans alors qu'il était patient de l'hôpital psychiatrique de Sainte-Marie à...

Manifestation de la CCDH au Nouvel Hôpital de Navarre - 20/06/2018

La CCDH manifestera devant les portes du Nouvel Hôpital de Navarre à Evreux le samedi 23 juin suite aux nombreux scandales survenus dans l'établissement. Les bénévoles se rendront donc au 62 Rue de Conches à Evreux et manifesteront entre 10h et 10h45. Une patiente mère de famille est décédée le 15 avril dernier dans les murs de l'établissement. Une enquête administrative interne a été ouverte afin de connaître les conditions de prise en charge de cette patiente, retrouvée pendue dans la salle de bain avec le cordon de son pantalon trois jours seulement après son admission dans l'établissement. Le mari de la victime a déposé plainte contre l'hôpital de Navarre pour négligence et mise en danger de la vie d'autrui.   Ce n'est pas le seul scandale récent ayant eu lieu dans cet hôpital....

Suicide et patients abandonnés à l'hôpital Pierre-Janet ! - 22/02/2018

La Commission des Citoyens pour les droits de l'Homme (CCDH) dénonce les conditions inhumaines et dégradantes dans lesquelles les patients de l'hôpital psychiatrique Pierre-Janet au Havre sont internés. Le 15 février dernier Actu.fr révèle le témoignage d'une épouse en colère dont le mari était interné à Pierre-Janet : « Dans notre ville, tout le monde connaît cet établissement, vu comme un endroit qui traite les ‘fous’, les patients gravement atteints. Arrivée sur place pour épauler mon mari, le voir, j’ai découvert un univers terrible, glauque, perturbant, mais surtout choquant. (...) J'ai trouvé mon mari assis sur une chaise, totalement conscient et atterré. Je lui ai demandé ce qu'il attendait ainsi, il m'a répondu « une chambre, mais je vais attendre longtemps, il n'y...

Manifestation nationale CCDH - juin 2017 - 23/06/2017

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme a organisé avec succès un rassemblement national le samedi 10 juin à 12h30 sur le parvis de la gare Montparnasse pour dénoncer les traitements inhumains et dégradants de la psychiatrie. .bss-slides figure iframe{ opacity: 0; transition: opacity 1.2s; } .bss-slides .bss-show iframe{ opacity: 1; }

Manifestation de la CCDH contre le Congrès européen de psychiatrie ! Florence - Italie - 28/04/2017

Le 1 er avril 2017, plus de 2000 manifestants européens disent non aux abus psychiatriques ! Plus de 2 000 personnes provenant d'Italie, de France, de Suisse, d'Allemagne, des Pays-Bas et du Danemark ont manifesté contre les mauvais traitements psychiatriques à l’occasion du congrès annuel 2017 de l'EPA (European Psychiatric Association) à Florence.   Ce Congrès vise à augmenter l'utilisation des médicaments psychotropes tout en faisant la promotion de la dernière nouveauté psychiatrique : l'implant d'électrodes dans le cerveau du patient.   La CCDH a rappelé lors de cette marche que la plupart des membres du conseil d'administration de l'EPA et certains psychiatres composant le Comité Scientifique du Congrès sont connus pour leurs liens avec l'industrie...

Comment déclarer l'effet indésirable d'un psychotrope - 18/04/2017

Les patients, associations de patients ou encore les professionnels de santé peuvent désormais déclarer les effets indésirables liés aux traitements psychiatriques EN QUELQUES CLICS ! La ministre de la Santé a annoncé le 13 mars 2017 l’ouverture d’un nouveau site dont le but est de permettre aux Français de signaler plus facilement la survenue d'effets secondaires dus à la prise de médicaments, cela s'applique bien entendu aux traitements psychiatriques. Vous pouvez donc signaler ce dont vous avez été victime en vous connectant sur ce site internet : https://signalement.social-sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html#/accueil La déclaration des effets indésirables liés à l'utilisation d'un médicament est une démarche essentielle pour faire progresser la sécurité des...

Les benzodiazépines se sont invitées au 11ème Congrès de Médecine Générale - 07/04/2017

Les bénévoles de la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme (CCDH) ont organisé une distribution de livrets sur les dangers des benzodiazépines et autres psychotropes, lors du 11ème Congrès de Médecine Générale, le samedi 1er avril entre 10h et 11h30, devant le Palais des Congrès à Paris. Le 11ème Congrès de Médecine Générale de France s'est déroulé du 30 mars au 1er avril 2017 au Palais des Congrès à Paris. Plus de 4600 professionnels de santé : médecins généralistes, internes, étudiants, etc. y étaient attendus. Lors de ce congrès, une conférence sur les benzodiazépines (catégorie de psychotropes comprenant les somnifères et les anxiolytiques) a eu lieu le samedi 1er avril.   Les Français sont parmi les plus gros consommateurs de somnifères au monde. En 2015, plus...

Le scandale de la Ritaline - 13/11/2016

Pourriez-vous imaginer que votre enfant puisse prendre quotidiennement un dérivé d’amphétamine classé comme stupéfiant par l’ONU ? Pourriez-vous imaginer qu'un psychiatre puisse prescrire cette drogue à votre enfant pour une "maladie" inventée, non prouvée scientifiquement ? En lisant ce document vous allez découvrir que des dizaines de milliers d’enfants subissent cette situation dramatique de vivre sous stupéfiant : la Ritaline*. Comment en est-on arrivé là ? Qui est à l’origine de ce scandale ? Quelles sont les conséquences pour nos enfants et la société ? Il est temps que les parents, les responsables de la santé et les politiques soient informés, s’interrogent et prennent des décisions pour l’intérêt de la santé et l’avenir des enfants. * Le principe actif de la Ritaline,...

Avertissement: les effets de sevrage des médicaments psychiatriques peuvent persister durant des mois, voire des années, après leur arrêt - 23/08/2016

Beaucoup de gens qui ont pris des médicaments psychiatriques ont découvert que les effets de sevrage de ces derniers peuvent persister durant des mois, voire des années, après qu’ils cessent de les prendre. Les patients ne sont fréquemment pas avertis de ce fait, et on leur dit souvent qu’il s’agit tout simplement de symptômes de leur «trouble mental» qui réapparaissent. Pourtant, diverses études confirment qu’après l’arrêt de la prise de certains médicaments psychiatriques, les effets de sevrage peuvent durer plusieurs mois ou années.

La loi du 2 février 2016 crée de nouveaux droits en faveur des personnes hospitalisées sous contrainte en psychiatrie - 22/08/2016

1) Droit de refus de traitement 2) Droit au consentement libre et éclairé 3) Obligation de consulter la famille ou la personne de confiance avant toute intervention 4) Désignation d’une personne de confiance 5) Droit aux directives anticipées Droit de refus de traitement

Raid à vélos Paris - Rennes contre les abus psychiatriques ! - 16/08/2016

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) a organisé un raid à vélo de Paris à Rennes du 8 au 13 aout 2016 pour dénoncer les traitements inhumains et dégradants dans les hôpitaux psychiatriques français. et manifesté devant les 8 établissements psychiatriques suivants :   le Centre hospitalier de Clermont (60), l’hôpital psychiatrique du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (76), le Centre hospitalier spécialisé de Navarre à Evreux (27), le Centre hospitalier de l’Aigle (61), le Centre psychiatrique de Caen (14), la Fondation Bon Sauveur à Saint-Lô (50), le Centre hospitalier Nord à Mayenne (53), le Centre hospitalier G. Regnier, à Rennes (35).    
1 2 3

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH

Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits. CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.