Psychiatrie - Commission
Les droits des patients Accueil CCDH






Comment déclarer l'effet indésirable d'un psychotrope


Les patients, associations de patients ou encore les professionnels de santé peuvent désormais déclarer les effets indésirables liés aux traitements psychiatriques EN QUELQUES CLICS !


La ministre de la Santé a annoncé le 13 mars 2017 l’ouverture d’un nouveau site dont le but est de permettre aux Français de signaler plus facilement la survenue d'effets secondaires dus à la prise de médicaments, cela s'applique bien entendu aux traitements psychiatriques.

Vous pouvez donc signaler ce dont vous avez été victime en vous connectant sur ce site internet :
https://signalement.social-sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html#/accueil

La déclaration des effets indésirables liés à l'utilisation d'un médicament est une démarche essentielle pour faire progresser la sécurité des patients.
 
Si vous ne souhaitez pas le faire par internet, vous pouvez toujours,  que vous soyez patient, association de patients ou professionnel de santé remplir le formulaire ci-dessous et le retourner complété par voie postale au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) dont vous dépendez. Pour connaître le centre dont vous dépendez, consultez les coordonnées des CRVP.

Pour plus d'informations, consultez le site de l'ANSM à cette adresse: Déclarer un effet indésirable.



Mardi 18 Avril 2017
Lu 1378 fois

Actualités | CCDH | Publications | Nos actions | En savoir plus | Internements psychiatriques | Electrochocs | Les enfants et la psychiatrie | Criminels et psychiatrie | L'histoire de la psychiatrie | Newsletter | Télévisions | Presse écrite | Radios | Statistiques


Le Déchaîné n°9



Téléchargez les précédents numéros :



Abonnez-vous au Déchaîné


Soutenez l'association

Devenez membre

association

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH


Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits.

CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.

CCDH est aussi sur: