CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH
Communiqués de presse

Que se passe-t-il à l'hôpital Saint-Jacques de Nantes ? - 07/09/2019

Alors qu'il venait d'être admis en psychiatrie, un patient met fin à ses jours en chambre d'isolement dimanche 25 août. Ce n'est pas la première d'un tel drame se produit au sein même de cet établissement, en novembre 2017, un patient du service psychiatrique s'était suicidé dans une chambre d'isolement. Il s'était pendu avec son drap. La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme (CCDH), association dénonçant les violations des droits de l'homme commises en psychiatrie, et plus particulièrement certains actes de maltraitance, traitements inhumains et dégradants, s'inquiète des pratiques d'isolement et de contention pratiquées à l'hôpital Saint-Jacques.    La direction de l'hôpital Saint-Jacques indique qu'elle ne tient pas de registre de contention et d'isolement, ni...

Manifestation contre les abus psychiatriques au Centre Hospitalier de Lannemezan vendredi 12 juillet 2019 - 09/07/2019

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme (CCDH), manifestera contre les abus psychiatriques le vendredi 12 juillet 2019 de 16h à 17h devant le Centre Hospitalier de Lannemezan. Selon La Dépêche, en février 2017, une jeune patiente de 18 ans est décédée dans les murs de l'établissement où elle était hospitalisée depuis janvier 2017. Cette jeune femme s'est pendue à son lit avec une écharpe.   Aucune autopsie ni investigation n'a eu lieu et la famille n'a pu obtenir aucune réponse de la part de l'hôpital. Face à l'indifférence dont à faire preuve la direction du Centre Hospitalier de Lannemezan, les parents de cette patiente ont porté plainte.   Par ailleurs, le 4 mai 2018, une infirmière du Centre Hospitalier de Lannemezan a été condamnée par le Tribunal de...

Manifestation contre les abus psychiatriques à l’hôpital Simone Veil à Eaubonne le samedi 8 juin 2019 - 06/06/2019

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme (CCDH) manifestera devant les portes du service psychiatrique de l’hôpital Simone Veil, situé rue Pierre Baudin à Eaubonne, le samedi 8 juin 2019 de 16h45 à 17h30, afin de dénoncer les traitements inhumains et dégradants pratiqués dans l’établissement. En février 2018, la CCDH avait été alertée par une patiente de cet établissement qui souhaitait dénoncer les maltraitances qu’elle avait subis. Une dénonciation avait été adressée par courrier au procureur de la république de Cergy-Pontoise.   La CCDH avait alerté le procureur sur les agissements du personnel médical qui avait déshabillé de force cette patiente car elle refusait de se mettre en pyjama. Son soutien-gorge lui a été retiré avec force et ce, devant plusieurs...

Manifestation contre les abus psychiatriques au Centre Hospitalier Intercommunal de Saint-Germain-en-Laye le samedi 8 juin 2019 - 06/06/2019

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme (CCDH) manifestera devant les portes du Centre Hospitalier Intercommunal de Saint-Germain-en-Laye, situé au 20 rue Armagis à Saint-Germain-en-Laye, le samedi 8 juin 2019 de 15h à 15h45, afin de dénoncer les traitements inhumains et dégradants pratiqués dans l’établissement. Le Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté a effectué une visite de contrôle au sein du Centre Hospitalier Intercommunal de Saint-Germain-en-Laye et de Poissy.   De nombreuses observations ont été faites :   « (…) - De manière générale, il conviendrait d’améliorer les conditions d’hébergement des patients hospitalisés tant à Poissy qu’à Saint-Germain-en-Laye : vétusté des mobiliers et matériels, dégradation des murs, des locaux...

Manifestation contre les abus psychiatriques à l'Hôpital de Navarre à Évreux le samedi 8 juin 2019 - 06/06/2019

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme (CCDH) manifestera devant les portes de l'Hôpital de Navarre à Évreux le samedi 8 juin 2019 de 11h à 11h45, afin de dénoncer les traitements inhumains et dégradants pratiqués dans l’établissement. La CCDH a été alertée à de multiples reprises par des patients de l’hôpital de Navarre, ou bien par des proches, pour des faits de maltraitances et de décès brutaux.   En 2018, la CCDH avait dénoncé plusieurs agissements de cet établissement en alertant le procureur de la République d’Évreux suite à deux témoignages de patientes.   Deux patientes faisant l’objet d’une hospitalisation sous contrainte avaient subi plusieurs jours voire semaines de chambre d'isolement et avaient été attachées. L’une des patientes déclarait à la...

Un autre meurtre, un autre échec de la psychiatrie : les psychiatres qui ont soigné l’incendiaire de Paris doivent faire l'objet d'une enquête approfondie - 21/03/2019

La femme soupçonnée d'avoir incendié un immeuble parisien le 4 février 2019 lors duquel 10 personnes ont trouvé la mort, avait récemment été libérée de l'hôpital psychiatrique Sainte-Anne, selon le procureur Remy Heitz. Il semblerait qu’elle y avait été traitée pendant 12 jours. Le 30 janvier, soit six jours avant l'incendie meurtrier, les psychiatres l'ont déclarée apte à partir. Cette femme avait été traitée une douzaine de fois dans des établissements psychiatriques à Paris au cours des dix dernières années. La Commission des citoyens pour les droits de l’homme Internationale prévient qu'il ne s'agit là que d'un autre exemple où le traitement psychiatrique non seulement n’a pas fonctionné sur les patients mais a sans doute aggravé la situation, entraînant même des décès.   La...
1 2 3 4 5 » ... 41

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH

Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits. CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.