CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH






Conférence-débat à Clermont-Ferrand : « Les médicaments psychiatriques représentent-ils une menace ? »


Une conférence-débat sur le thème « Les médicaments psychiatriques représentent-ils une menace ? » a eu lieu le vendredi 24 juin 2011 à 20h à Clermont-Ferrand.


Le nouveau DVD documentaire de la CCDH « Drogues psychiatriques : médicaments ou menaces ? » a été présenté au public lors de cette conférence. Cette projection a été suivie d'un débat animé par Michel Prévidi, victime d'abus psychiatriques et combattant pour le respect des Droits de l'Homme en psychiatrie.

La présidente de la section clermontoise de la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme a rappelé que les médicaments psychiatriques, ou psychotropes, sont des drogues dangereuses pouvant entraîner une forte dépendance ainsi que de graves effets secondaires.

Certains de ces psychotropes peuvent entraîner des comas, des hallucinations, de l'agressivité, des comportements et pensées suicidaires, etc. Pourtant ces traitements sont autorisés à être prescrits à des femmes enceintes, des personnes âgées, et parfois même aux enfants.

Le citoyen français est le plus gros consommateur de médicaments psychiatriques en Europe. Plus de 20 millions d'entre nous, soit une personne sur trois, a pris un psychotrope dans sa vie.

La salle était remplie de personnes vivement intéressées par le sujet.



Mardi 17 Avril 2012
Lu 1029 fois

Manifestations | Expositions | Journées d'action | Conférences | Raid à vélo | Campagne d'information


Le Déchaîné n°9



Téléchargez les précédents numéros :



Abonnez-vous au Déchaîné


Partagez ce site:

Soutenez l'association

Devenez membre

association
CCDH est aussi sur:

 

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH


Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits.

CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.