Psychiatrie - Commission
Les droits des patients Accueil CCDH






Danger : le projet de loi sur la psychiatrie définitivement adopté


Hier, le parlement français a définitivement adopté le projet de loi sur la psychiatrie.
Des soins sous contrainte à domicile seront mis en place et l'internement sera grandement facilité.
La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme dénonce depuis plus d'un an cette loi liberticide. L'association manifestera le samedi 25 juin 2011 de 16h à 17h30 sur la Place d'Italie (en face du centre commercial) à Paris pour sensibiliser les Français des dangers de cette loi.


Hier l'Assemblée Nationale a voté en troisième lecture le texte adopté par le Sénat. Après plusieurs mois de contestation, le projet de loi sur la psychiatrie présenté par Nora Berra, secrétaire d'État à la Santé, a été définitivement adopté. Les textes réglementaires seraient en cours de préparation.

Des soins psychiatriques sous contrainte vont être mis en place à domicile. Demain, un citoyen pourra être contraint de prendre un traitement chez lui. S'il refuse, il pourra être interné de force en psychiatrie.
L'internement sera aussi grandement facilité. Un psychiatre seul pourra désormais interner n'importe quel citoyen sur sa seule décision, sans tenir compte de l'avis de la famille.

Cette loi est tout simplement une menace pour notre liberté et nos droits fondamentaux.
La force et la contrainte vont se généraliser dans notre société, donnant ainsi un pouvoir grandissant et dangereux à la psychiatrie française. C'est inacceptable !

Le nombre d'hospitalisations sous contrainte en psychiatrie, ainsi que la consommation de médicaments psychiatriques ne feront qu'augmenter.

La situation de la psychiatrie en France est déjà inquiétante.
Il y a plus de 73 000 internements de force par an.
Les Français sont les plus gros consommateurs de médicaments psychiatriques en Europe. Plus de 6 millions de Français consomment des antidépresseurs, dont 63 000 adolescents et 21 000 enfants. L'Assurance Maladie rembourse près d'un milliard d'euros par an pour les psychotropes.

A quoi ressemblera notre société dans quelques mois, lorsque cette loi sera appliquée et privera de leur liberté des milliers de citoyens français ?

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme existe depuis 1974 en France pour dénoncer les abus en psychiatrie. Elle continuera à se battre pour dénoncer les dangers de cette loi liberticide.

Pour plus d'informations, visitez le site de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr



Lundi 28 Décembre 2015
Lu 893 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés


Le Déchaîné n°9



Téléchargez les précédents numéros :



Abonnez-vous au Déchaîné


Soutenez l'association

Devenez membre

association

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH


Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits.

CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.

CCDH est aussi sur: