Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Distribution de tracts contre les abus psychiatriques à l’occasion de la Rencontre des soignants psychiatriques à l’Institut Pasteur ce jeudi 18 octobre de 13h à 14h


La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) installera un stand d'information le jeudi 18 octobre 2018 entre 13h et 14h aux abords de l’Institut Pasteur, à la sortie du métro Pasteur (à l'angle du Boulevard Pasteur et de la Rue de Vaugirard) dans le but de dénoncer les abus en psychiatrie.

La rencontre des soignants en psychiatrie aura lieu durant le jeudi 8 octobre à l'Institut Pasteur avec le soutien de nombreux partenaires dont les laboratoires pharmaceutiques Lundbeck et Otsuka.


Plusieurs intervenants tels que le psychiatre Tudi GOZE, l'infirmier Ahmed BENAICHE, le cadre de santé Nicole TALIANA, le cadre de santé Alice MARMION sont en conflits d'intérêts avec plusieurs laboratoires pharmaceutiques.
 
En effet, d'après le site transparence santé, chacun d'entre eux a déjà reçu des avantages ou a participé à des conventions avec les laboratoires UCB Pharma, Janssen-Cilag, Lundbeck et Ostuka Pharmaceutical France.
 
Alors que plusieurs hôpitaux psychiatriques font parler d'eux pour cause de morts subites, suicides, violences, maltraitances, etc., les laboratoires pharmaceutiques continuent de faire la promotion de psychotropes ayant des effets dévastateurs (hallucinations, pertes de mémoire, problèmes cardiaques, anxiété, agressivité, pensées ou comportements suicidaires, etc.).
 
La CCDH reçoit de nombreux témoignages de victimes d'abus psychiatriques commis par des infirmiers et aides-soignants. Certains patients sont humiliés à peine entrés dans l'hôpital lorsque le personnel les oblige à se déshabiller et ce, sans aucune intimité, afin de faire une partie voire la totalité de leur séjour en pyjama.
 
De plus, certains patients se retrouvent attachés par des sangles de contention et placés en chambre d'isolement pour des motifs non médicaux, notamment à titre punitif.
 
Le dernier rapport annuel du Contrôleur général des lieux de privation de libertés fait état de maltraitance et de l'utilisation abusive et inhumaine de la chambre d'isolement dans de nombreux services psychiatriques.
 
C'est pourquoi la CCDH sera présente jeudi 18 octobre afin de dénoncer ces traitements inhumains et dégradants. Les bénévoles échangeront avec les soignants psychiatriques afin de trouver un terrain d’entente et faire en sorte que les droits les plus fondamentaux soient enfin respectés en psychiatrie.
 
La CCDH est une association spécialisée dans la protection des droits de l’Homme dans le domaine de la santé mentale. Elle reçoit chaque semaine des dizaines de témoignages de famille et de victimes abusées. Depuis plus de 40 ans, elle dénonce les pratiques inhumaines et dégradantes de la psychiatrie et œuvre pour le respect des droits et de la dignité des patients.
 
Pour toute information, contactez la Présidente de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme au 01.40.01.09.70 ou par e-mail : info@ccdh.fr .
www.ccdh.fr



Mardi 16 Octobre 2018
Lu 115 fois

Communiqués de presse | Spots d'information | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: