CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH
France

NON AU PROJET DE LOI FACILITANT LES INTERNEMENTS PSYCHIATRIQUES - 03/06/2010

Si l'on n'y fait rien, ce sont 200 000 Français qui pourraient se retrouver soit enfermés dans un hôpital psychiatrique, soit maintenus sous camisole chimique à leur domicile.

Les relations douteuses entre l'AFSSAPS et les laboratoires pharmaceutiques... - 28/02/2010

on note de fortes inquiétudes concernant l'emprise de l'industrie pharmaceutique dans tous les domaines de la santé

Une fois de plus, un suicidaire avait des antécédents psychiatriques. - 09/02/2010

Vendredi soir 29 janvier, à la station Bibliothèque-François-Mitterrand à Paris, un homme de 40 ans s'est jeté sous les rails du RER C qui entrait en gare, en entraînant volontairement avec lui en homme de 24 ans qui attendait sur le quai. Le suicidaire avait été condamné pour violences, et, suite à cela, avait été interné d'office pendant trois ans dans un établissement psychiatrique . A sa sortie, il était censé suivre un traitement de manière stricte, or en fait il ne le suivait plus. Là encore, on peut se poser la question malheureusement habituelle : y a-t-il vraiment un suivi des personnes qui sortent des établissements psychiatriques? Dans le cas présent, on ne peut que constater le résultat des trois ans passées en établissement psychiatrique : un suicide et un meurtre......

Encore un psy violeur condamné - 06/02/2010

Les jurés ont condamné Pascal Reboulet, 55 ans, psychiatre à Mâcon, Saône-et-Loire, à 8 ans de prison, l'interdiction définitive d'exercer en tant que médecin ou psychothérapeute et l'inscription au fichier des auteurs d'infractions sexuelles, pour viol et agression sexuelle aggravés. n effet, ce psychiatre avait une conception bien personnelle de la «thérapie psychocorporelle». Sur les douze femmes agressées, seules deux parties civiles ont été reconnues, car elles étaient venues chercher «une aide presque vitale auprès du psychiatre» à cause des traumatismes sexuels subis pendant leur jeunesse. Mais au lieu de leur donner cette aide, et en bafouant le serment d'Hippocrate, le Dr Reboulet leur avait imposé des rapports sexuels. Il faut savoir qu'un examen de 800 condamnations de...

L'association organise un stand d'information sur la place d'Italie - 18/12/2009

Rappelons que les psychotropes (antidépresseurs, anxiolytiques, neuroleptiques) présentent non seulement des effets indésirables dangereux pour la santé, mais ne guérissent aucun trouble mental

Le IX congrès de psychiatrie biologique, congrès de la honte - 02/07/2009

Après avoir donné la parole à deux psychiatres faisant l'objet d'enquêtes pour leurs liens non révélés avec l'industrie pharmaceutique, un autre psychiatre, le Profeseur Hans-Jürgen Möller, intervient également au congrès qui a lieu actuellement porte Maillot à Paris, alors que son procès en appel vient d'avoir lieu et qu'un jugement est en attente pour une expertise bidon ayant conduit à l'internement d'un commerçant allemand et qui a valu une condamnation au psychiatre en première instance. Après les psychiatres Joseph Biederman et Thomas Spencer, c'est au tour du psychiatre allemand Hans-Jürgen Möller d'intervenir au 9e congrès mondial de psychiatrie biologique. Ce congrès, véritable foire aux psychotropes, se transforme malheureusement en tribune pour des psychiatres hautement...

La Ministre de la Santé ridiculise la psychiatrie - 25/05/2009

En annonçant que les transexuels ne sont pas des malades mentaux, Madame Bachelot, Ministre de la santé, a montré clairement que la psychiatrie n'était pas une science. Elle a anéanti les prétentions des psychiatres qui tentent depuis de nombreuses années de convaincre que leur discipline est une branche de la médecine comme une autre et que la maladie mentale est aussi une maladie comme une autre. Madame la ministre a clairement montré que la maladie mentale était une question uniquement politique. C'est le ministre de la santé qui décide si un comportement est une maladie ou non ! On est à l'opposé d'une démarche scientifique et cela jette un pavé dans la mare. La psychiatrie est politique par nature, comme le disaient de nombreux anti-psychiatres des années 1970 et en...

Les dangers des psychotropes - 16/04/2009

Une association dénonce une surconsommation de ces médicaments aux effets secondaires dévastateurs. Plusieurs personnes se sont rassemblées samedi matin devant l'hôpital psychiatrique Charles Perrens à Bordeaux pour dénoncer des "sur-prescriptions" et la banalisation des psychotropes. Ces anti-dépresseurs ont tous des effets secondaires "dramatiques" selon la commission des citoyens pour les droits de l'homme (CCDH) : idées suicidaires, arrêts cardiaques, psychoses, hallucinations, violences, insomnies, dépressions, anxiété.... Leur abus est dangereux et pourtant la France reste bonne première dans la consommation de ces médicamments. Selon la commission, les industries pharmaceutiques font du lobbying auprès des médecins généralistes pour qu'ils prescrivent ces psychotropes. C'est...

Série de condamnations pour des psychiatres et infirmiers psychiatriques en France - 26/03/2009

Semaine difficile pour les psychiatres et infirmiers psychiatriques indélicats. Un infirmier du centre psychiatrique de Laxou, près de Nancy, a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour une série de mauvais traitements sur des patients de l'hôpital. Des collègues à lui ont dénoncé le fait "qu'il fait prendre des douches froides aux patients incontinents. Il bouche le nez de certains afin qu'ils avalent plus vite leur traitement. Par punition, il a laissé nue une personne qui venait de se déshabiller". Le tout accompagné d'insultes et de propos particulièrement humiliants. Une condamnation normale, tout juste regrettera-t-on une fois de plus le fait que la hiérarchie médicale ait été épargnée par la justice, le psychiatre chef de service étant supposé responsable des...

Encore une conséquence dramatique des "traitements" psychiatriques ? - 26/03/2009

Il était suivi pour des troubles mentaux et pourtant on a retrouvé chez lui 10 armes à feu, des couteaux de chasse et une centaine de boîtes de munitions. Le 9 mars dernier, un homme de 45 ans a semble-t-il été tué dans le 13e arrondissement suite à des échange de tirs avec des policiers du BRI. Vers 8h30, l'individu, qui souffrait visiblement de schizophrénie et avait arrêté de suivre son traitement médical, a tiré dans le dos d'un passant « sans raison apparente », boulevard Auguste-Blanqui. Il s'est ensuite retranché chez lui et a pris en otage sa mère avec qui il vivait dans un immeuble situé en face de la bouche de métro Corvisard. Un policier a été blessé. Et comme il ne répondait plus à leurs appels, les policiers ont décidé d'intervenir vers 12h30. Le forcené était déjà...

Une étude de plus pour inciter les parents à consulter des psychiatres pour leurs enfants ? - 26/03/2009

La première chose remarquable dans cette étude, c'est que rien n'est affirmé : "serait lié", "peut contribuer", "pourraient ainsi consacrer moins de temps", "peuvent ainsi perturber". Ce qui amène logiquement à la seconde chose remarquable de cet article : il n'y a aucun chiffre pour essayer d'étayer ces suppositions ! On pourrait très bien en conclure que c'est parce que justement il n'y a peut-être pas de chiffres à fournir... Combien d'adolescents ont-ils été suivis, pendant combien d'années, etc., pour cette étude? Alors on peut se poser la question : si elle n'aboutit à aucune conclusion, à quoi sert cette "étude" ? A faire peur aux parents et à les amener à consulter un psy avec leurs enfants? On sait que les drogues psychiatriques sont plus nuisibles qu'autre chose...

Encore de nouveaux effets nocifs imputés aux neuroleptiques... - 15/02/2009

D'après une étude dirigée par Clive Ballard (Centre Wolfson pour les maladies du vieillissement, King's College, Londres), l'administration prolongée de médicaments neuroleptiques (ou antipsychotiques) a pour résultat de réduire fortement l'espérance de vie des personnes atteints de la maladie d'Alzheimer. Or, en Europe ou en Amérique du Nord, cela représente entre 30 et 60 % des personnes concernées. A noter que les neuroleptiques sont souvent, mais en dehors de leurs indications officielles, prescrits aux personnes atteintes de maladie d'Alzheimer pour prévenir les périodes d'agressivité. Mais en fait cela ne fait que les abrutir totalement au lieu de les aider... Et une série d'études récentes a montré un "bénéfice" faible et de courte durée (environ 6 à 12 semaines) dans la lutte...

L'hyperactivité due à une carence en fer - 02/02/2009

Soumis par Science et vie Ce groupe de chercheurs cliniciens français a mesuré un taux de ferritine anormalement bas chez 84% des enfants présentant un TDAH, contre 18% de ceux du groupe contrôle. Plus le niveau de fer est bas, plus les symptômes de TDAH sont sévères. Cette carence enfer perturberait la synthèse de la dopamine, laquelle stimule les régions cérébrales de l'attention, du sens de l'organisation et du contrôle des mouvements. Une étude clinique visant à montrer l'amélioration des symptômes du TDAH après une supplémentation en fer a débuté en juin 2004 chez ces enfants. Cette étude coordonnée par le Dr KONOFAL, devrait dire si ces enfants peuvent se passer des autres formes de médications. Soumis par Science et vie

Massacre dans une crèche en Belgique, les psychiatres encore une fois en cause. - 30/01/2009

On s'en doutait mais c'est désormais confirmé. Le jeune homme qui a tué 2 bébés et une employée dans une crèche de Termonde, en Belgique, avait bien un passé psychiatrique. On ne peut affirmer encore qu'il était sous traitement psychotrope, mais on sait que Kim De Gelder, le tueur présumé, avait suivi un traitement psychiatrique dans le passé precrit par un psychiatre. Rien d'étonnant à cela, la plupart des criminels déments étaient sous traitement psychotropes au moment de leurs crimes, comme dans l'affaire du tueur de Grenoble qui avait cet automne tué au hasard un étudiant lors d'une sortie de l'hôpital psychiatrique. CCDH tente de savoir quel était le traitement suivi par le jeune tueur de Belgique.

Une étude belge indique que les enfants sous ritaline sont plus fréquemment internés en psychiatrie que les autres. - 09/12/2008

Le nombre de patients souffrants de TDAH (Troubles du Déficit de l’Attention/Hyperactivité) hospitalisés en psychiatrie est devenu sept fois plus important au cours des cinq dernières années, indiquent jeudi Het Belang van Limburg et la Gazet van Antwerpen. En comparaison avec la même période en...

Victoire judiciaire de CCDH contre la psychiatrie !! - 26/12/2008

Il y a un peu plus d’un an, un homme d’une quarantaine d’années nous contactait après avoir vu l’un des nombreux appels à témoins que nous diffusons par divers canaux. Il avait beaucoup à dire ! Il avait subi quelques années auparavant un internement forcé en psychiatrie, dans le Sud-Ouest, dans des circonstances somme toute assez classiques dans les affaires d’internement par nos amis les psychiatres : ceux-ci avaient profité d’un contexte de divorce de cet homme pour effrayer son épouse en lui disant que son mari était très dangereux et qu’il fallait qu’elle prévienne la police. Le mari, qui n’aurait jamais fait de mal à une mouche, a ainsi été réveillé au milieu de la nuit par les pompiers (qui ne comprenaient pas bien pourquoi on les avait fait intervenir !) et emmené à l’hôpital...

Le laboratoire Eli Lilly reconnait sa culpabilité - 21/01/2009

Le laboratoire Eli Lilly reconnait sa culpabilité pour avoir promu de façon illégale le Zyprexa, un neuroleptique supposé traiter uniquement la schizophrénie mais qu' Eli Lilly présentait mensongèrement comme utile pour les enfants et les personnes âgées. Le laboratoire a donc réalisé une transaction avec la justice américaine pour en finir avec les procès et va verser 1 milliard 420 millions de dollars, soit la plus grosse amende jamais ordonnée par un tribunal américain. Une première mondiale et une victoire pour tous ceux qui s'inquiètent de la multiplication des prescriptions de drogues psychiatriques pour chaque problème de l'existence. Eli Lilly est connu comme étant le fameux laboratoire pharmaceutique qui fabrique et commercialise le Prozac depuis des années. Mais...

La pilule anti-obésité qui poussait à la dépression est enfin retirée de la vente en Europe. - 06/12/2008

L’Acomplia (rimonabant), commercialisé dans 32 pays, devait faire maigrir et aider au sevrage tabagique les patients qui en prenaient. Visiblement, les effets secondaires étaient bien pires que le remède. "Un coup dur pour le laboratoire Sanofi-Aventis", dit l'article : mmmouais, mais s'il est à...

Un schizophrène interné fugue et tue un étudiant : encore une "bavure" de la psychiatrie... - 06/12/2008

Il s'est échappé de son hôpital psychiatrique, a pris le bus, acheté un couteau et a poignardé à mort le premier passant venu, un étudiant de 26 ans. Ce tragique fait divers, survenu mercredi à Grenoble (Isère), soulève la polémique, au point que Nicolas Sarkozy a réclamé hier au gouvernement de «...

Consommation de somnifères et tranquillisants par les personnes âgées : enfin un espoir de réglementation des prescriptions ! - 06/12/2008

PARIS (AFP) — Les personnes âgées de plus de 65 ans consomment trop de somnifères, tranquillisants ou neuroleptiques et souvent à mauvais escient, selon une vaste enquête menée par la Haute Autorité de Santé (HAS). "La France est le premier pays au monde pour la consommation de psychotropes", a...
1 2

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH

Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits. CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.