CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH

Fusillade de Fort Hood : la conséquence des psychotropes dans l'armée


Suite à la fusillade de Fort Hood menée par un soldat sous médicaments psychiatriques, la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme manifestera le samedi 12 avril 2014 à Paris pour dénoncer les dangers des psychotropes dans notre société.


C'est la plus grande base militaire des Etats-Unis. Le 2 avril 2014, Fort Hood connaît pour la seconde fois une fusillade tragique.

 

Le soldat Ivan Lopez, 34 ans et père de famille, a ouvert le feu tuant 3 militaires et en blessant 16 autres avant de se suicider. Le soldat était suivi en psychiatrie, et on lui avait prescrit de l'Ambien (équivalent au Stilnox) ainsi que d'autres médicaments pour le sommeil et la dépression.

 

La base de Fort Hood avait déjà été victime d'une tuerie en 2009 qui avait fait 13 morts et 30 blessés.

 

Le Président des Etats-Unis Barack Obama a déclaré : « Nous sommes dévastés qu'une chose comme celle-là ait pu encore se produire. », puis a continué « Nous ne savons pas ce qui s'est passé ce soir, mais évidemment, ce sentiment de sécurité a été brisé une fois encore ».

Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a lui expliqué : « Quand nous avons ce genre de tragédies sur nos bases, c'est qu'il y a quelque chose qui ne fonctionne pas ».

 

Cela signifie que la cause de ces tueries n'a toujours pas été décelée, et donc que cela pourrait à nouveau se reproduire.

 

Cependant, il a été observé que les médicaments psychiatriques peuvent entraîner des effets secondaires mortels (suicide, homicide, mort subite, etc). De nombreux militaires aux Etats-Unis en consomment. Entre 2005 et 2011, le département de la Défense et le département dans anciens combattants ont augmenté de presque 7 fois la prescription de médicaments psychiatriques. En 2012, il y a eu 349 suicides parmi le personnel militaire actif, chiffre plus important que le nombre de morts au combat en Iraq et en Afghanistan.

 

Le parallèle entre ces tueries et la consommation de drogues psychiatriques doit être pris en compte, et être attentivement étudié afin d'éviter de nouvelles tragédies.

 

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme est une association internationale créée en 1969 aux Etats-Unis pour dénoncer les abus psychiatriques. L'association a réalisé l'an dernier un DVD documentaire « L'Ennemi Caché » sur l'influence de la psychiatrie dans l'armée. Cliquez ici pour visionner le documentaire en ligne : https://www.youtube.com/watch?v=49Zir4da1ww

 

Pour plus d'informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez-nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou par email à ccdh@wanadoo.fr. 


Fusillade de Fort Hood : la conséquence des psychotropes dans l'armée



Lundi 28 Décembre 2015
Lu 467 fois

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH

Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits. CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.