Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Indignation des parents de Sébastien, jeune patient maltraité au Centre Hospitalier Henri Guérin


La Commission des Citoyens pour les droits de l'Homme (CCDH) a été alertée par les parents de Sébastien pour des actes de maltraitances qu'il subit au sein du service psychiatrique du Centre Hospitalier Henri Guérin.

Depuis le 10 janvier 2018, Sébastien, un jeune autiste âgé de 26 ans, est interné sous la contrainte au sein du pôle de psychiatrie de cet hôpital et y subi des traitements dégradants.


La maman de Sébastien a informé la CCDH de l'enfer que son fils vit : « (…) Je n'ai aucune idée de ce qu'il lui administre comme traitements. Je sais qu'il a été contentionné, attaché au lit, mis à l'isolement (…) Je souhaiterais récupérer mon enfant et qu'il sorte de l'enfer de la psychiatrie !!! »
 
Le psychiatre de Sébastien a récemment refusé la visite de sa maman et ce, sans lui expliquer le motif de ce refus alors qu'elle souhaitait fêter en famille Pâques. Depuis janvier dernier elle n'a pu voir son fils que trois fois et a constaté qu'il était systématiquement drogué par les traitements médicamenteux. Le psychiatre fait à l'évidence tout pour couper les liens entre Sébastien et sa maman. Il se cache derrière une soi-disant « décision médicale pour le bien de Sébastien ». S'il pense au bien de Sébastien, alors la CCDH aimerait qu'il explique pour quelle raison ce dernier est attaché et shooté aux psychotropes.
 
La CCDH s'indigne d'une telle situation où une mère aimante et bienveillante envers son fils se voit refuser un droit fondamental : voir son fils. La Présidente de la CCDH, Madame Escudier, a récemment appelé le chef de service du pôle de psychiatrie afin de comprendre ce qu'il se passe : « Pouvez-vous m'expliquer en quoi refuser à une mère de voir son enfant est humain ? (…) ». Ce dernier a refusé toute explication en disant que c'est une décision du psychiatre de Sébastien et il s'est caché derrière le secret médical.
 
La Présidente ne s'est pas arrêtée là. Elle lui a également demandé si Sébastien était contentionné. Le chef du service a à nouveau esquivé la question en déclarant que : « Lorsqu'une personne est attachée sur un lit c'est une prescription médicale décidée par le psychiatre. Je ne peux pas vous dire si Sébastien a été mis en contention car je suis soumis au secret médical. »
La Présidente, choquée par cette déclaration a répondu dans ces termes : « Comment pouvez-vous affirmer qu'attacher quelqu'un sur un lit est un acte médical... ? »
 
Après avoir parlé au chef de service, la Présidente de la CCDH a voulu joindre le psychiatre de Sébastien mais ce dernier n'a jamais décroché. Ce psychiatre ne donne aucune information aux parents de Sébastien concernant le traitement qu'il reçoit. Un médecin se souciant réellement de son patient ne se ferme pas à la discussion et n'empêche pas une mère de voir son fils. Où est l'humanité ?
 
La maman de Sébastien a par ailleurs lancé une pétition afin de sensibiliser les pères et mères de famille ainsi que l'ensemble des français. Dans cette pétition elle parle des traitements dégradants que son fils subi au quotidien dans cet établissement. Elle affirme que Sébastien possède des cicatrices dues à la contention. Elle ajoute : « Mon enfant est autiste, il n'est pas malade !! La psychiatrie n'est pas une réponse adaptée à son trouble. (…) Aidez-nous s'il vous plaît à libérer Sébastien de la psychiatrie qui nous pourrit la vie et plonge les familles dans le désespoir. »
 
Les parents de Sébastien ont engagé un avocat et envisagent de porter plainte contre le Centre Hospitalier Henri Guérin. La CCDH a de son côté alerté le Procureur de la République de Toulon et ne compte pas s'arrêter là.
 
La maman de Sébastien a appelé le psychiatre de son fils vendredi dernier et ce dernier lui a reproché d'avoir montré des photos de son fils à sa famille. Photos qui montrent que l'état inquiétant de Sébastien . Le psychiatre lui a également exprimé son mécontentement quant au fait que la CCDH ait appelé l'hôpital. Il a ainsi décidé de refuser à la maman toute visite et ce, jusqu'à nouvelle ordre... 
 
La CCDH est une association spécialisée dans la protection des droits de l’Homme dans le domaine de la santé mentale. Elle reçoit chaque semaine des dizaines de témoignages de famille et de victimes abusées. Depuis plus de 40 ans, elle dénonce les pratiques inhumaines et dégradantes de la psychiatrie et œuvre pour le respect des droits et de la dignité des patients.
 
Contact :
01.40.01.09.70
ccdh@wanadoo.fr
www.ccdh.fr



Jeudi 12 Avril 2018
Lu 489 fois

Communiqués de presse | Spots d'information | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: