Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Inspection dans un hôpital psychiatrique : de graves abus sont révélés


Un rapport de l'Igas vient de révéler de graves abus commis dans le grand hôpital psychiatrique de Clermont dans l'Oise.
La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme manifestera le samedi 26 novembre 2011 à Paris pour dénoncer cette situation alarmante, qui existe malheureusement dans plusieurs hôpitaux du pays.


Le rapport établi suite à l'inspection de l'hôpital psychiatrique de Clermont, jusque là maintenu confidentiel, a été révélé par le journal Le Parisien il y a quelques jours.
L'inspection avait été faite en 2010 par l'Igas, Inspection générale des affaires sociales.

Le document de plus de 200 pages dénonce des abus épouvantables commis dans cet établissement, considéré comme l'un des plus grands hôpitaux psychiatriques de France.
Les patients étaient maltraités, privés de leurs droits les plus fondamentaux, et ne jouissaient d'aucune prise en charge adéquate.
Les sorties dans les cours ou les promenades dans le vaste jardin étaient interdites.
Les lumières dans les chambres restaient allumées 24h sur 24, pratique que la Cour Européenne des Droits de l'Homme avait jugé contraire aux droits de l'homme en 1984.
Il n'y avait pas de sanitaires dans les chambres. Les WC étaient fermés à clé la nuit, obligeant les patients à utiliser un seau hygiénique.
Certains patients restaient « en guenilles » ou étaient enfermés en permanence.
Suite à ces révélations, la directrice de l'hôpital a dû quitter ses fonctions.

Ce rapport a permis de mettre en lumière de graves abus et des violations flagrantes des droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie.
L'hôpital de Clermont n'est malheureusement pas le seul établissement concerné.

En tant qu'association, nous recevons de nombreux témoignages du manque d'hygiène, du non respect de la dignité des patients, de la violence et de la dangerosité des traitements par électrochocs ou par médicaments. La psychiatrie est un secteur trop souvent barbare et inhumain.
D'autres investigations sont nécessaires pour révéler les abus, et prendre des mesures en conséquences pour remédier à cette situation inquiétante.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme existe depuis plus de 35 ans en France pour dénoncer les abus psychiatriques.

Pour plus d'informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr



Lundi 28 Décembre 2015
Lu 1231 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: