Psychiatrie - Commission
Les droits des patients Accueil CCDH






Introduction


Nous assistons depuis ces dernières années à un retour discret d'un des traitements les plus brutaux que l'homme ait jamais utilisé. Il s'agit de l'électrochoc. L’hôpital Corentin Celton à Issy les Moulineaux (92) a achevé la construction d’une salle spéciale destinée à l’administration de sismothérapie (autre terme pour désigner les électrochocs).


Introduction
Ce traitement de choc, qui créé volontairement un coma épileptique, est administré en cas de dépression et est pratiqué sur des personnes fragiles sans restriction aucune, pour les personnes âgées, les femmes enceintes, voire les adolescents. Actuellement, ils sont pratiqués sous anesthésie générale, ce qui en atténue les manifestations spectaculaires sur les patients, mais malheureusement pas les effets secondaires.

La controverse qui existe dans le milieu médical montre que son utilisation est loin de faire l'unanimité. Ce dossier est destiné à expliquer les dangers de l’électrochoc et à présenter des témoignages de victimes.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme souhaite l’adoption d’un texte de loi visant à restreindre la pratique de la sismothérapie et notamment à protéger les adolescents, les femmes enceintes et les personnes âgées. L’objectif ultime de la CCDH étant bien sûr l’abolition de cette pratique en tant que thérapie.



Jeudi 27 Novembre 2014
Lu 12023 fois

Actualités | CCDH | Publications | Nos actions | En savoir plus | Internements psychiatriques | Electrochocs | Les enfants et la psychiatrie | Criminels et psychiatrie | L'histoire de la psychiatrie | Newsletter | Télévisions | Presse écrite | Radios | Statistiques


Le Déchaîné n°9



Téléchargez les précédents numéros :



Abonnez-vous au Déchaîné


Soutenez l'association

Devenez membre

association

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH


Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits.

CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.

CCDH est aussi sur: