CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH






L'alliance lucrative de la psychiatrie et des laboratoires


Manifestation de la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme le samedi 31 décembre à Paris (en face du Centre Pompidou) pour dénoncer la fraude des nouvelles « maladies » psychiatriques entraînant une surconsommation de médicaments nocifs.


L'alliance lucrative de la psychiatrie et des laboratoires
Le DSM, Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux, appelé « bible des psychiatres », répertorie toutes les soi-disant maladies psychiatriques.
Ce manuel fait plus de 1000 pages et liste plus de 370 troubles.
Il catalogue en fait tous les comportements et émotions de la vie : timidité, exultation, chagrin, problèmes scolaires, disputes, etc. Et ceux-ci concernent toutes les tranches d'âges, des bambins aux personnes âgées. D'après certains psychiatres, on peut mettre l'étiquette « maladie mentale » sur tout aspect de la vie.
Dans quelques mois, une nouvelle édition du DSM sera publiée, et elle rassemblera encore plus de maladies littéralement inventées.

Le but de tout ceci est de diagnostiquer toujours plus de personnes « malades mentales » et de prescrire des traitements. Des psychiatres ont même dit que la moitié d'entre nous souffrirons d'un trouble mental dans notre vie à un moment ou un autre. Voilà qui représente une clientèle assurée pour la profession.

Aujourd'hui un diagnostic psychiatrique implique presque systématiquement une prescription de médicaments. La consommation de drogues psychiatriques est d'ailleurs devenue ahurissante. En France, une personne sur trois en a déjà pris au cours de sa vie.
Ces traitements entraînent la plupart du temps une forte dépendance et de graves effets secondaires.

Ce phénomène de société auquel nous assistons ne tient pas du hasard : cela rapporte gros aux psychiatres et aux laboratoires pharmaceutiques.
Aussi, ils n'hésitent pas à inventer de nouvelles maladies pour vendre plus de médicaments malgré les risques qu'ils représentent. Jusqu'où iront-ils ?

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme a été créée en 1974 en France pour dénoncer les abus psychiatriques. L'association est contactée toutes les semaines par de nombreuses victimes de la psychiatrie et de ses traitements.

Pour plus d'informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr



Mercredi 28 Décembre 2011
Lu 832 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés


Le Déchaîné n°9



Téléchargez les précédents numéros :



Abonnez-vous au Déchaîné


Partagez ce site:

Soutenez l'association

Devenez membre

association
CCDH est aussi sur:

 

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH


Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits.

CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.