Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






L'hôpital psychiatrique de La Candélie condamné pour maltraitances


La Commission des Citoyens pour les droits de l'Homme (CCDH) alerte les autorités sur les conditions inhumaines et dégradantes dans lesquelles un patient a été interné au sein de l'hôpital psychiatrique La Candélie, à Agen.

Le Tribunal administratif de Bordeaux vient de reconnaître l'hôpital psychiatrique de La Candélie responsable de faits de maltraitances perpétrés il y a huit ans sur un patient de l'établissement par un infirmier et un aide-soignant. Le patient aurait été frappé pendant sa toilette et aurait été traîné sur le sol, à au moins deux reprises, tout d'abord parce qu'il ne voulait pas manger et une seconde fois parce qu'il avait renversé une boisson.


L'hôpital devra donc verser 5000 euros de dommages et intérêts au père et tuteur de la victime. Quant à l'infirmier et à l'aide-soignant, responsables d'une telle humiliation, ils avaient déjà été condamnés à des peines de prison avec sursis en 2012 par la chambre correctionnelle de la cour d'appel d'Agen.
 
Le père de la victime a déclaré dans un journal : « C’est quand même l’hôpital qui recrute. Ils doivent faire attention à qui ils embauchent. (...) Mais ce qui s’est passé, ce n’était pas humain. »
 
La CCDH s'indigne d'un tel manque de bienveillance de la part du personnel de La Candélie. Cet hôpital psychiatrique est également bien connu pour les morts à répétition de ses patients.
 
En mars 2018, un cadavre a été retrouvé dans la Garonne. Il s'agirait probablement d'un homme qui aurait été hospitalisé dans le cadre d'une mesure de péril imminent au sein de l'hôpital psychiatrique de La Candélie et qui, à sa sortie, se serait jeté dans la Garonne pour mettre fin à ses jours.
 
En septembre 2017 un homme de 40 ans suivi à l'hôpital psychiatrique de La Candélie aurait été retrouvé mort dans la cour d'un immeuble. Il aurait succombé à une overdose de Subutex.
 
En janvier 2017, un patient du même établissement a été retrouvé mort, pendu dans sa chambre. Les suicides à La Candélie ne datent pas d'hier. En effet, d'après un article de La Dépêche de mars 2014, cinq suicides par pendaison se seraient produits en seulement 4 mois au sein de l'hôpital psychiatrique.
 
Au vu de ces maltraitances et de ces nombreux drames, la CCDH demande donc que les autorités compétentes demandent une enquête et se rendent dans l'établissement psychiatrique afin d'y contrôler ce qu'il s'y passe et d'agir en conséquence.
 
La CCDH est une association spécialisée dans la protection des droits de l’Homme dans le domaine de la santé mentale. Elle reçoit chaque semaine des dizaines de témoignages de famille et de victimes abusées. Depuis plus de 40 ans, elle dénonce les pratiques inhumaines et dégradantes de la psychiatrie et œuvre pour le respect des droits et de la dignité des patients.
 
Contact :
01.40.01.09.70
ccdh@wanadoo.fr
www.ccdh.fr



Dimanche 29 Avril 2018
Lu 137 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: