CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH






L'hospitalisation libre



La loi

Que dit la loi ? 

L’ art. L. 3211--1 du Code de la Santé publique issu de la loi du 5 juillet 2011 dispose que, mis à part les cas d'hospitalisation sur décision du directeur de l'hôpital (à la demande d'un tiers) ou du représentant de l'État (anciennes hospitalisations d'office), "Une personne ne peut sans son consentement ou, le cas échéant, sans celui de son représentant légal, faire l'objet de soins psychiatriques". 
Par conséquent, l’hospitalisation libre ne peut s’accompagner d’aucune contrainte ou menace, du moins en droit. La pratique révèle malheureusement de nombreuses entorses à ce droit.

Mes droits

Quels sont mes droits quand je suis en hospitalisation libre ? 

Mes droits sont ceux d'un patient hospitalisé en hôpital général. 
L'art. L. 3211-2 précise: "Une personne faisant l'objet de soins psychiatriques avec son consentement pour des troubles mentaux est dite en soins psychiatriques libres. Elle dispose des mêmes droits liés à l'exercice des libertés individuelles que ceux qui sont reconnus aux malades soignés pour une autre cause". 

La Charte du patient hospitalisé s’applique donc pleinement ici. « Le résumé de la charte est remis, dès son entrée dans l’établissement, à chaque personne hospitalisée (...), annexé au livret d’accueil. Le document intégral de la charte est délivré, gratuitement, sans délai, sur simple demande, auprès du service chargé de l’accueil. » 

Cette Charte a été établie afin de protéger le citoyen. 
Lisez-la et demandez qu’elle soit appliquée, car malgré les prescriptions qui précèdent, elle est encore très peu diffusée en psychiatrie. 

Peut-on m'empêcher de recevoir des visites ? 

NON. La Charte précise: « La personne hospitalisée peut recevoir dans sa chambre les visites de son choix en respectant l’intimité et le repos des autres personnes hospitalisées ». 

Une autorisation est-elle nécessaire pour m'absenter de l'hôpital ? 

OUI. Car le patient est soumis au règlement intérieur de l'hôpital durant l'hospitalisation. Les permissions de sortie sont accordées par le directeur de l'hôpital. 

Puis-je quitter l'hôpital contre l'avis du médecin ? 

OUI. En signant une décharge de responsabilité établissant que j'ai eu connaissance des dangers que cette sortie présentait pour moi.

Attention : si l’hospitalisation libre ne peut s’accompagner d’aucune contrainte ou menace, du moins en droit, la pratique révèle malheureusement de nombreuses entorses à ce droit.



Jeudi 25 Août 2016
Lu 14977 fois

Actualités | CCDH | Publications | Nos actions | En savoir plus | Internements psychiatriques | Electrochocs | Les enfants et la psychiatrie | Criminels et psychiatrie | L'histoire de la psychiatrie | Newsletter | Télévisions | Presse écrite | Radios | Statistiques


Le Déchaîné n°9



Téléchargez les précédents numéros :



Abonnez-vous au Déchaîné


Partagez ce site:

Soutenez l'association

Devenez membre

association
CCDH est aussi sur:

 

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH


Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits.

CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.