CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH

Les Français sous le contrôle de la psychiatrie ?


Une loi mettant en danger nos libertés menace d'être votée . Toute la population pourra être mise de force sous camisole chimique.
La CCDH alerte les Français sur cette loi liberticide. Une manifestation sera organisée le samedi 12 mars 2011 de 13h30 à 15h sur la Place de la Bastille à Paris. Une pétition contre le vote de cette loi pourra être signée. La CCDH a déjà recueilli 4 000 signatures pour cette pétition.


Le 15 mars 2011, le projet de loi sur les hospitalisations psychiatriques sera examiné par les députés. Ce projet de loi est intitulé « Droits et protection des personnes faisant l'objet de soins psychiatriques et modalités de leur prise en charge ».
Cette loi consiste à mettre en place des traitements psychiatriques sous contrainte pour toute la population française.

Si elle est votée, n'importe quel citoyen français pourra être contraint de prendre des psychotropes à domicile. Une personne refusant de prendre son traitement sera automatiquement internée.
Certains de ces médicaments peuvent entraîner de graves effets secondaires tels que des problèmes cardiaques, des convulsions, des hallucinations ou des idées suicidaires.

La France est le premier consommateur de psychotropes en Europe. 6 millions de Français prennent dans antidépresseurs, dont 63 000 adolescents et 21 000 enfants.

Avec ce projet de loi, la consommation de ces médicaments psychiatriques va considérablement augmenter. De nombreuses personnes pourraient devenir victimes de leurs effets secondaires dévastateurs.

Cette loi donnera également beaucoup de pouvoir à la psychiatrie. Cette dernière pourra contrôler toute la population française, en mettant chaque citoyen sous camisole chimique.

Elle compromet gravement nos libertés fondamentales. Personne ne pourra plus choisir son traitement. Des injections à forte doses de psychotropes pourront être effectuées de force à n'importe qui.

Ce projet de loi est dangereux et liberticide. Les traitements psychiatriques sous contraintes en ambulatoires ne doivent pas être votés.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme dénonce depuis plus de 35 ans en France les abus en psychiatrie. Elle reçoit chaque semaine de nombreux témoignages de personnes victimes des traitements psychiatriques. Elle continuera son combat jusqu'à ce que les Droits de l'Homme soient respectés dans le domaine de la santé mentale.

Pour plus d'informations, visitez le site de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70, ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr.



Lundi 28 Décembre 2015
Lu 1134 fois

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH

Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits. CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.