Psychiatrie - Commission
Les droits des patients Accueil CCDH






Les enfants, un marché porteur pour les psychiatres


Un grand nombre de jeunes sont étiquetés « malades » et soumis à des traitements médicamenteux lourds.


Le TDAH est un "trouble" mental bidon basé uniquement sur une liste de comportements. Il n'existe aucun test médical pour prouver qu'un enfant a le TDAH, et pourtant plus de 4,5 millions d'enfants ont été diagnostiqués et prescrits des drogues comme la Ritaline, l'Adderall et le Concerta, que le DEA américain met dans la même catégorie de drogues hautement addictives que la cocaïne, la morphine et l'opium.

Selon le Center for Disease Control, les garçons sont beaucoup plus susceptibles d'être diagnostiqués «TDAH» que les filles. La "check list" pour le TDAH peut s'adapter à tout enfant normal et inclut littéralement, des critères aussi ridicules que "court alentour ou grimpe partout, dans des situations où ce n'est pas approprié" (nous parlons d'enfants ici ... pas vrai?) "tient rarement en place" "agit comme si entraîné par un moteur" "répond spontanément" "est facilement distrait" "perd des crayons ou des jouets" "semble souvent ne pas écouter".

Pour être parfaitement clair - c'est tout ce qu'il faut pour diagnostiquer un «trouble mental» TDAH chez un enfant, une liste de comportements (ce qui précède est tiré directement du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM) de l'American Psychiatric Association, la bible de la facturation de la psychiatrie. Aucun test médical ou scientifique n'est réalisé par la suite pour «confirmer» ce diagnostic - tout simplement parce qu'il n'y en a pas.

Donc la SEULE façon dont un gamin est jamais diagnostiqué repose uniquement sur la liste. C'est tout. Il n'y a pas de tests sanguins, scanners du cerveau, tests de déséquilibre chimique, rayons X ou facteurs «génétique» pour prouver qu'un enfant a une "maladie" mentale appelée TDAH. C'est simplement une liste de comportements habituels chez les enfants que les psychiatres ont regroupés, reconditionnés comme un trouble mental et le résultat est un empire de plusieurs milliards de dollars - l'industrie consistant à étiqueter et droguer les enfants.

Pour plus d'information visitez http://www.cchrint.org/psychiatric-disorders/

Un merci spécial au skateur de neuf ans, Logan Cogswell
Crédit Film: Austin Dodson



Dimanche 10 Décembre 2017
Lu 1101 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés


Le Déchaîné n°9



Téléchargez les précédents numéros :



Abonnez-vous au Déchaîné


Soutenez l'association

Devenez membre

association

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH


Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits.

CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.

CCDH est aussi sur: