CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH






MÉFIONS-NOUS DU PROZAC !



Quelques articles médicaux viennent de paraître dans les médias nationaux, suite à des recherches en neurologie. Selon les résultats de ces études, le Prozac semblerait "améliorer la
récupération motrice" après un AVC (accident vasculaire cérébral), et ce, "sans lourds effets secondaires".

Rappelons que le Prozac est un antidépresseur, donc s'il est prescrit suite à un AVC, c'est en principe pour traiter une dépression. En tout cas c'est normalement dans ce but qu'il a été fabriqué...

Alors par quel miracle ce psychotrope aurait-il des propriétés, jamais découvertes auparavant, qui aideraient une personne à récupérer sa mobilité ?

A titre d'information, voici la liste des principaux effets secondaires du Prozac : anxiété, agitation, insomnie, rêves bizarres, troubles sexuels, confusion, pensées suicidaires, hostilité et comportement violent.
De plus, des études réalisées par le laboratoire Lilly, récemment divulguées dans la presse, indiquent que 38% des patients sous Prozac contre 19% des patients sous placebo ont manifesté de l'agressivité ou des idées suicidaires.

Au vu des nombreux effets néfastes, une question se pose : comment ce "médicament" pourrait accélérer le fonctionnement cérébral d'une manière bénéfique ?

D'autant plus qu'à la question "Quels mécanismes interviennent dans l'action de cet antidépresseur ?", la réponse est que cette étude ne répond pas à cette question...

Et si ces résultats soi-disant positifs étaient dus simplement à la capacité naturelle de certains patients à mieux récupérer que d'autres ?

De nombreuses victimes des effets secondaires du Prozac contactent la CCDH. L'association demande aux autorités de santé de rajouter le Prozac dans la liste des médicaments sous surveillance.




Samedi 5 Février 2011
Lu 2190 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés




Téléchargez les précédents numéros :



Abonnez-vous au Déchaîné


Partagez ce site:

Soutenez l'association

Devenez membre

association
CCDH est aussi sur:

 

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH


Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits.

CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.