Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Manifestation contre les abus psychiatriques au Centre Hospitalier de Nemours le samedi 5 janvier 2019 à 10h30


La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) manifestera devant les portes du Centre Hospitalier de Nemours le samedi 5 janvier 2019 de 10h30 à 11h15 contre les nombreux abus sévissant dans l'établissement.


Le 10 novembre 2018, la CCDH a manifesté à Nemours pour dénoncer le non-respect des procédures d’internement, l’usage abusif des chambres d’isolement pour des durées excessives etc. Les bénévoles de l’association ont dénoncé haut et fort les faits alarmants de maltraitance rapportés par le Contrôleur général des lieux de privation de libertés.
 
Dès le début de la manifestation, les témoignages de personnes internées abusivement dans l’établissement ont afflué. Et surtout, un jeune patient s’était suicidé au CH de Nemours quelques heures avant le début de la manifestation…
 
La CCDH, suite à plusieurs témoignages de patients choqués, a immédiatement alerté la direction de l’établissement et a officiellement demandé à ce qu’une enquête soit diligentée le plus rapidement possible. Il a été précisé que ce jeune homme avait indiqué à plusieurs reprises vouloir en terminer, sans pour autant que le service psychiatrique ne prenne les dispositions nécessaires pour éviter un tel drame…
 
La CCDH a également alerté le Contrôleur général des lieux de privation de libertés, l’Agence régionale de Santé, la Commission départementale des soins psychiatriques, le Procureur et le Président du Tribunal de Grande Instance de Fontainebleau, le Préfet de Seine-et-Marne, le Maire de Nemours, ainsi que l'ensemble des députés et sénateurs du département.
 
La CCDH continue son enquête sur ces faits troublants.
 
La CCDH rappelle également à la direction de l’hôpital leur obligation légale de respect de la législation en matière d’internement sans consentement.
 
En effet, selon les statistiques 2017 communiquées par la Commission départementale des soins psychiatriques de Seine-et-Marne, 92% des mesures de soins sous contrainte décidées par les directeurs d’établissements de Seine-et-Marne sont des mesures d’urgence ou de péril imminent.
Or, au vu du manque de garanties de ces procédures, la loi précise qu’elles doivent être utilisées à titre exceptionnel…
 
Au vu de ces faits alarmants, les bénévoles de la CCDH manifesteront, à nouveau, devant les portes de l'établissement le 5 janvier 2019 à partir de 10h30.
 
La CCDH est une association spécialisée dans la protection des droits de l’Homme dans le domaine de la santé mentale. Elle reçoit chaque semaine des dizaines de témoignages de famille et de victimes abusées. Depuis plus de 40 ans, elle dénonce les pratiques inhumaines et dégradantes de la psychiatrie et œuvre pour le respect des droits et de la dignité des patients.
 
Pour toute information, contactez la Présidente de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme au 01.40.01.09.70, ou par e-mail : info@ccdh.fr
www.ccdh.fr



Mercredi 2 Janvier 2019
Lu 275 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: