CCDH
Les droits des patients Accueil CCDH

Médicaments psychiatriques sur la sellette



L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a annoncé le retrait définitif du médicament Prazinil. Ce neuroleptique était prescrit pour des psychoses et états anxieux. Il a été associé à des risques de toxicité cardiovasculaire et sa balance bénéfice/risque a été annoncée défavorable. Depuis le 2 septembre 2014, les professionnels de santé ne peuvent plus prescrire ce médicament ni l'utiliser dans quelconque traitement.

 

C'est au tour de l'antidépresseur Valdoxan. Le Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC), instance de l'Agence Européenne des Médicaments (EMA), alerte sur les risques d'hépatotoxicité. L'ANSM précise que depuis la commercialisation du Valdoxan en 2009, plusieurs cas graves d'hépatotoxicité ont été rapportés, dont 6 cas d'insuffisance hépatique. Ce médicament sera bientôt contre-indiqué pour les personnes de plus de 75 ans.

 

Ce n'est pas la première fois que nous sommes témoins après-coup des effets secondaires des médicaments psychiatriques. Ces drogues peuvent avoir des effets catastrophiques sur les consommateurs : convulsions, troubles cardiaques et respiratoires, amnésie, coma, délires, hallucinations, et même causer des comportements suicidaires !

 

Malgré cela, certains psychotropes continuent d'être prescrits à tout va, hors recommandations de mise sur le marché ou sous la contrainte. Certaines personnes se retrouvent sous l'emprise d'un cocktail de médicaments (dont les interactions sont parfois inconnues) et souvent même jusqu'à la fin de leurs jours. Ces faits sont d'autant plus inquiétants que les prescriptions commencent de plus en plus tôt : certains psychotropes peuvent être prescrits dès l'âge de 6 ans.

 

La CCDH demande de meilleures évaluations du bénéfice/risque chez les psychotropes, ainsi qu'une utilisation beaucoup plus encadrée afin de limiter les abus et préserver la santé de la population.

 

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme est une association existant depuis 40 ans en France pour dénoncer les dérives psychiatriques. Elle reçoit chaque semaine des témoignages de victimes et de familles sur ces abus.

 

Pour plus d'informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez-nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou par email à ccdh@wanadoo.fr. 

 




Mardi 30 Août 2016
Lu 737 fois

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme - CCDH

Association loi 1901, la CCDH se donne pour objectif de faire respecter les droits de l'homme dans le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale conformément à la Déclaration qu'elle a rédigée et qui explicite ces droits. CCDH recueille ainsi des témoignages mais aussi des statistiques et des rapports sur les abus psychiatriques, tels que les internements abusifs, les traitements brutaux et destructifs (électrochocs, neuroleptiques...) ou les diagnostics frauduleux qui font sombrer des millions d'individus dans la spirale destructive de la psychiatrie. Les données sont ensuite utilisées afin de susciter une prise de conscience de la part des autorités et du public en général. Ainsi, des réformes ou de nouvelles lois peuvent être mises en place.