Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Une étude de plus pour inciter les parents à consulter des psychiatres pour leurs enfants ?


D’après une étude qui figure dans l’édition de février des Archives of General Psychiatry, "passer trop de temps devant la télévision ou à jouer à des jeux vidéo dans l’adolescence serait lié au développement de symptômes de dépression chez les jeunes adultes" (Les Echos.fr). Et "consacrer un long moment à regarder la télévision ou à jouer à des jeux vidéo peut contribuer au développement de symptômes dépressifs par différents mécanismes". Car "ces jeunes pourraient ainsi consacrer moins de temps à des activités sociales, intellectuelles ou à faire du sport, qui ont des effets protecteurs contre la dépression" ; de plus, "la télévision ou des vidéos le soir peuvent ainsi perturber le sommeil qui est important pour les fonctions cognitives et le développement personnel".


La première chose remarquable dans cette étude, c'est que rien n'est affirmé : "serait lié", "peut contribuer", "pourraient ainsi consacrer moins de temps", "peuvent ainsi perturber". Ce qui amène logiquement à la seconde chose remarquable de cet article : il n'y a aucun chiffre pour essayer d'étayer ces suppositions ! On pourrait très bien en conclure que c'est parce que justement il n'y a peut-être pas de chiffres à fournir... Combien d'adolescents ont-ils été suivis, pendant combien d'années, etc., pour cette étude?

Alors on peut se poser la question : si elle n'aboutit à aucune conclusion, à quoi sert cette "étude" ? A faire peur aux parents et à les amener à consulter un psy avec leurs enfants?

On sait que les drogues psychiatriques sont plus nuisibles qu'autre chose (même certains psychiatres le dénoncent) et n'apportent aucune aide véritable aux patients ( sauf à considérer l'abrutissement permanent et le suicide comme des aides...); de plus, hélas, trop de psys et de médecins acceptent comme parole d'évangile tout ce qui vient des laboratoires pharmaceutiques, dont les bénéfices (scandaleux car effectués au détriment de vies ruinées) jettent pourtant un sérieux doute sur leurs motivations profondes...



Jeudi 26 Mars 2009
Lu 1708 fois

France



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: