Les droits des patients Accueil CCDH

Comment faire annuler

une mesure de soins psychiatriques
sous contrainte

solution

CCDH a récolté une liste de jurisprudences !


Effet indésirable

causé par un psychotrope ?

Voici comment en faire la déclaration

psychotrope

Cette déclaration est essentielle

pour la sécurité des patients !






Deux manifestations contre les abus psychiatriques dans le Puy de Dôme


La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme (CCDH) manifestera le samedi 19 janvier 2019 pour dénoncer les traitements inhumains et dégradants de la psychiatrie pratiqués dans deux hôpitaux psychiatriques du Puy de Dôme :


 
-        Le Centre Hospitalier de Sainte-Marie à Clermont-Ferrand de 11h à 12h.
-        Le Centre Hospitalier de Thiers de 14h15 à 15h15.
 
En juillet 2018, la CCDH avait porté plainte auprès du Procureur de la République de Clermont-Ferrand contre le Centre Hospitalier de Thiers suite au décès d'un patient survenu dans les murs de cet établissement en juin dernier.
 
Le frère du patient avait contacté la CCDH à l'été 2018. Le patient aurait été interné le vendredi 8 juin 2018 au Centre Hospitalier de Thiers et serait resté quatre jours en chambre d'isolement, où il perdu la vie le 12 juin 2018. Le patient aurait également été en contention durant la mise à l'isolement.
 
D’après le frère de la victime, le certificat médical de décès indiquerait : « pas d'obstacle médico-légal et pas de nécessité de rechercher la cause du décès ». Mais le frère de la victime a pu longuement parler avec un médecin urgentiste de l'hôpital au sujet des circonstances de la mort de son frère. Le directeur de l'hôpital aurait alors accepté qu'une autopsie soit effectuée.
 
Les pratiques d'isolement et de contention dont ce patient a été victime ne respectent pas les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), qui prévoient entre autres que :
 
Isolement : « À l’initiation de la mesure, l’indication est limitée à 12 heures. Si l’état de santé le nécessite, la décision et la fiche de prescription doivent être renouvelées dans les 12 heures. En cas de prolongation, la décision et la fiche de prescription doivent être renouvelées toutes les 24 heures. Les isolements de plus de 48 heures doivent être exceptionnels. »
 
Contention : « À l’initiation de la mesure, l’indication est limitée à 6 heures. Si l’état de santé le nécessite, la décision et la fiche de prescription doivent être renouvelées dans les 6 heures. En cas de prolongation, la décision et la fiche de prescription doivent être renouvelées toutes les 24 heures. Les contentions mécaniques de plus de 24 heures doivent être exceptionnelles. »
 
En plus de ces faits alarmant, la CCDH publie les statistiques 2017 de la Commission départementale des soins psychiatriques concernant le nombre d'internements sans consentement dans le Puy de Dôme.
 
A la lecture de ces dernières, il apparaît que le nombre d'hospitalisations sous contrainte dans le département a fortement augmenté en 2017. En effet, 818 internements sans consentement à la demande des directeurs du Centre Hospitalier Sainte-Marie à Clermont-Ferrand, du Centre Hospitalier de Thiers et du CHU de Clermont-Ferrand ont eu lieu, contre 707 en 2016.
 
Parmi ces hospitalisations à la demande des directeurs d'établissements, 216 ont eu lieu selon la mesure de péril imminent et 110 selon la mesure d'urgence. Or, la loi prévoit que ces procédures doivent être utilisées à titre exceptionnel, étant donné le peu de garanties qu'elles représentent pour les patients.
 
La CCDH se rendra donc devant les portes du Centre Hospitalier de Sainte-Marie à Clermont-Ferrand et du Centre Hospitalier de Thiers, le samedi 19 janvier 2019 afin de dénoncer haut et fort les traitements inhumains et dégradants ainsi que les nombreuses hospitalisations sous contrainte dans le Puy de Dôme.
 
La CCDH est une association spécialisée dans la protection des droits de l’Homme dans le domaine de la santé mentale. Elle reçoit chaque semaine des dizaines de témoignages de famille et de victimes abusées. Depuis plus de 40 ans, elle dénonce les pratiques inhumaines et dégradantes de la psychiatrie et les effets dévastateurs des psychotropes et œuvre pour le respect des droits et de la dignité des patients.
 
Contact presse :
01.40.01.09.70
info@ccdh.fr



Mercredi 16 Janvier 2019
Lu 202 fois

Spots d'information | Communiqués de presse | DVD de la CCDH | Clips engagés



Signez notre pétition

contre le dépistage psychiatrique

et la mise sous camisole chimique

des enfants

signer

Protégeons nos enfants

des drogues psychiatriques !


Soutenez l'association

Devenez membre

association

Abonnez-vous au Déchaîné

Le Déchaîné n°9

Téléchargez les précédents numéros :





CCDH est aussi sur: